Oral DC2 !!

La formation touche à sa fin. Les cours sont terminés et les examens ont commencés. Quand je me vois à réviser mes speech pour mes oraux, je repense à mes premiers pas au sein de Saint Honoré. 3 années… avec tant et tant de rencontres, rebondissements, craintes mais sans jamais aucun doute. Les stages sont derrières moi, les TFEP me semblent si fin et le mémoire une bonne chose de faite. Une fois que vous avez pondu 50 pages de réflexions et propositions professionnelles, il vous semble si improbables d’avoir coincé sur 10 pages de TFEP. 

Je vous en reparlerais plus longuement, une fois l’oral passé.

Pour ma part, l’oral du DC2 (présentation des TFEP) est enfin passé. Et même très bien. Beaucoup de compliments de la part du jury, ce qui donne confiance pour la suite. Je voulais partager avec vous cette expérience. Peut-être vous sera t-elle d’une aide, peut-être non. Notez que chaque jury est composé de 2 personnes au parcours, métier et caractère différents des deux autres personnes d’un second jury. C’est pourquoi rien n’est exhaustif et les oraux peuvent se passer de mille manières différentes. Je vais vous présenter succinctement ce que j’ai introduit dans mon discours et ce qui a été reproché à des filles m’entourant. 

Pour commencé, prévoyez d’arriver bien 30 minutes avant votre oral. Certaines sont passées avec 10 bonnes minutes d’avance. Tout comme d’autres sont passées avec 20 minutes de retard. Sachez que vous êtes toujours plusieurs de la même école à passer le même jour, au même horaire. Donnez-vous rendez-vous ou retrouvez-vous dans la salle d’attente pour papoter et décompresser. Prévoyez de quoi grignoter, après un coup de stress j’ai personnellement toujours un coup de mou, et de l’eau pour ne pas vous dessécher. Une bouteille d’eau et un verre sont à notre disposition dans la salle d’examen au cas ou. Pensez à respirer bien fort par le ventre pour calmer votre cœur qui battra la chamade. Pensez que vous ne jouez pas votre vie, que le jury n’est pas là pour vous radier du métier et surtout que ces deux personnes face à vous font caca comme vous. 

J’ai été accueilli par deux femmes, 30 ans et 55 ans je dirais, avenantes et sympathiques. Elles ont commencés par m’expliquer comment allé se passer l’oral, puis se sont présentées. Je devais alors présenter mon parcours pendant 5 minutes et approfondir un des trois TFEP qu’elles avaient choisi par avance. Par chance je suis tombée sur mon tout premier travail qui traitait du respect du rythme de l’enfant via une observation faite lors de la sieste (endormissement et réveil). 

A savoir

Vous pouvez avoir vos notes sous le nez, mais sortez votre tête de vos feuilles !

Vous pouvez évidemment avoir vos TFEP avec vous. 

Vous pouvez donner un ou deux jeux de TFEP au jury. Pour ma part j’en ai donné qu’un seul (c’est mon côté écolo).

Vous avez 15 minutes pour présenter votre parcours de formation et le TFEP choisit. Parfois le jury vous laisse le choisir.

Pensez à prendre une montre pour vous jauger dans le temps et éviter d’être coupé dans votre discours. 

Pensez que vous êtes dans une situation d’échanges, faites en sorte que ça ne soit par une relation questions/réponses. Rendez vivant votre entretien.

Présentation du parcours 

Dans ma présentation de parcours, j’ai précisé que j’étais en reconversion professionnelle, j’ai présenté mes stages en même temps que mes trois TFEP en créant un fil rouge entre tous, pour expliquer les questionnements que j’ai pu avoir tout au long de ma formation, et justifier mes choix de lieux de stage. Même si vous êtes allée là où le vent vous a mené, pensez que vous devez vous positionner en tant que personne qui prend les devants et non qui subit. Dans votre présentation, vous pouvez vous excuser des éventuels fautes qui auraient échappé à vos relectures. C’est agaçant de lire des écrits bourrés de fautes (dit-elle en faisant elle-même mille fautes par post!!). C’est un conseil fait par ma pote A., qui a eut son petit effet.

N’oubliez pas d’intégrer vos stages DC3 et DC4, mais aussi de faire référence à la formation théorique. Même si ça n’est que quelques mots, ça évite que le jury vous fasse quelconque réflexion ou vous pose des questions dessus. 

Présentation du TFEP

J’ai construit mon speech de la même manière pour tout mes TFEP. J’ai présenté rapidement la structure d ‘accueil et les éléments qui me paraissaient important pour comprendre la situation. Ce qui peut être : l’aménagement, le roulement du personnel, la particularité de l’enfant etc… J’ai rappelé brièvement l’observation et expliqué pourquoi j’ai opté pour celle-ci en particulier. J’ai développé mes questionnements suite à celle-ci et ce que j’aurai fais, mis en place et travaillé avec l’équipe et pourquoi. Je suis ensuite revenue sur mon TFEP et l’ai critiqué sans complexe. J’ai parlé de mon titre qui ne correspondait plus à mon positionnement d’aujourd’hui, j’ai repris des parties de mon écrit qui comportaient des propos trop dirigistes, j’ai proposé d’autres solutions que celle développé dans mon écrit et dit ce qu’aujourd’hui je changerais pour le rendre plus attractif.

L’entretien

Pendant ma présentation, le jury a noté plusieurs questions qu’elles m’ont par la suite posé. Aucun piège, juste de quoi pousser ma réflexion et voir sans doute si je pouvais voir plus loin que mon TFEP. C’est comment réfléchir au problème dans une structure différente. Pensez à vous sortir de la tête l’observation et le lieu. Il est question de parler de situation générale. J’ai rebondis sur d’autres problématiques notamment sur la rigidité des horaires et la difficulté pour certains professionnels de sortir de la routine et de repenser l’organisation. Je me suis appuyée sur d’autres observations faites et sur du vécu. Le TFEP ne sert que de point d’encrage pour orienter la discussion. Sachez en sortir. J’ai mitigé mes propositions professionnelles par rapport à la réalité terrain qui n’est pas simple tous les jours. Il est vrai qu’entre ce que nous fantasmons et la réalité, il y a souvent une marge….enfin, un gouffre. 

Et surtout …

Marquez votre positionnement et défendez-le.

N’ayez pas de discours radicale. Rappelez-vous qu’il faut savoir se remettre en question, et accepter les propositions d’autrui. Rien n’est figé.

Notifiez ce qui est important pour vous en tant que professionnelle. 

Ayez toujours un discours positifs. Ce qui a été négatif peut toujours être formulé de manière à en donner un aspect enrichissant. Evidemment si vous avez rencontré une réelle difficulté, notifiez là et dîtes ce que vous feriez aujourd’hui pour y faire face. C’est humain et réaliste d’avoir à faire face à des difficultés. 

Vous êtes seule responsable de votre formation, ne pointez pas un référent, un lieu de stage, un prof comme étant le fautif de quelques choses. Vous êtes sensées avoir un comportement de professionnel.

Si vous employez de l’argot professionnelle : autonomie, socialisation… ou autres termes pompeux, sachez les définir et les expliquer avec vos propres mots sans reprendre ce que vous avez lu dans le dico ou dans un livre. Il faut savoir ce que vous mettez derrière, car se sont des mots fourre-tout et donc casse-gueule.

J’espère que tout ceci vous aiguillera un peu. N’hésitez pas à répéter entre copains/copines. Pensez à vous timmer, vous critiquer et à retravailler ensemble le déroulement de votre discours. Et rappelez-vous : il n’y a pas mort d’homme, si vous tombez sur un jury dit d’abrutis, dites vous que ça n’est pas pour autant qu’ils vous noteront mal, et dites-vous que dommage pour eux : se sont des abrutis !

 

See U !!

 

 

 

 

 

26 mai, 2014 à 5:02


Un commentaire pour “Oral DC2 !!”


  1. célia écrit:

    juste un petit mot pour te remercier de tes précieux conseils.
    je ne savais pas trop comment j’allais faire mais avec ton post ça m’aiguille bien.
    bon continuation!

    Répondre


Laisser un commentaire