Motricité de débrouille

Petit post rapide avant de partir vers d’autres projet. Il y a quelques semaines, je vous parlais de la motricité. Comme promis je reviens vers vous pour vous parler de mon atelier motricité made home. Quand je suis au DOJO, j’ai très peu de matériel à disposition. Je fais donc avec les moyens du bord.

 

 déc 15 - Corbeilles (2)

Pour les plus petits, je prévois toujours un tapis pour que ça soit plus confortable pour eux. C’est surtout que le sol est froid dans cette salle non chauffée. Je leur amène de quoi agripper, de quoi se motiver à se retourner ou à ramper. J’adore les voir travailler leur quatre pattes et le sourire rayonnant qu’ils affichent quand ils arrivent à leur but. 

!! Attention !! Quand vous placez un objet « leitmotiv », laissez bébé l’attraper et profiter pleinement de sa victoire. Ne reculez pas l’objet convoité au moment que bébé l’atteint, en pensant continuer de le faire avancer. A part le décourager, je ne vois pas d’autres résultats. 

 

  déc 15 - Corbeilles (5) 

 déc 15 - Corbeilles (6)   déc 15 - Corbeilles (7)

Ce petit garçon vient à chaque atelier du jeudi et à chaque atelier de motricité organisé 1 semaine sur 2 dans la commune de son assistante maternelle. En ce moment son grand truc c’est les mathématiques. Il transvase tout ce qu’il peut, il empile les chaises, les désempile, ouvre et ferme les portes un nombre de fois incalculable, rentre et sort des placards. Il adore. Du coup je lui ai amené une caisse pleine de bouchons en plastiques et du matériel pour transvaser comme il souhaite. Le plus rigolo évidemment a été de renverser la totalité de la boite parterre. Ne vous fâchez pas, invitez-le à remettre les bouchons dans la caisse. Avec son ass mat, on l’a aidé évidemment, pour rendre le jeu plus sympa : on donne, on reçoit, on remplit, on vide… Quand il en a mit dans le tube de rouleau de papier, oups, ça tombe. 

Après il a remplit une coupelle et a amené les bouchons plus loin où il a tous fait tomber. C’est drôle ça fait du bruit, ça roule, ça saute et après il faut tous les ramasser. 

Dans cette activité, l’enfant se penche, s’assoit, se lève, se déplace, s’appuie à la caisse, soulève la pelle, retourne la caisse. Mais aussi, il suit des yeux sa main qui va de la coupelle à la caisse, utilise une main après l’autre, les deux en même temps etc…  et il se concentre. La motricité n’est pas que sauter, courir, ramper. Rappelons que  l’enfant apprend dans le mouvement.

Le bouchon ne salit pas et est facilement rangeable/nettoyable, donc quand l’espace le permet, l’enfant peut se déplacer comme bon le semble. Plus simple qu’avec la semoule ou l’eau où généralement on cloisonne l’enfant dans un espace restreint. 

Je me permets cette activité quand les enfants sont seuls ou en très petit nombre. Les bouchons sont vite jeté en l’air, dans les visages, mis à la bouche par les plus petits, donc cette activité nécessite la présence d’un adulte, à mon sens. 

 

      déc 15 - Corbeilles (3)   déc 15 - Corbeilles (8)

J’ai profité des meubles du DOJO pour créer un petit parcours, peu confortable je vous l’avoue. Avec les chaises il est possible de ramper à quatre pattes ou sur le ventre. Ils adorent. Passer par dessus peut, par contre, faire mal aux genoux. Les steps peuvent être bouger facilement par l’enfant s’il veut les faire glisser devant lui. Ils glissent facilement sur le sol. Le banc permet, si l’enfant n’est pas trop rassuré, de se tenir d’une main. Ce qu’à fait T. Il a fait énormément d’aller-retours sur ce banc, sans compter les montées et descentes. 

La première photo était ma disposition. La seconde est la disposition modifiée quand T. a exploré le parcours. Les chaises sur lesquelles il voulait monter lui faisait mal aux genoux, du coup je les ai enlevé. Il rampé sous les deux restantes, et a retiré le step qui devait le gêner dans sa progression. 

déc 15 - Corbeilles (4) 

J’ai récupéré les ballons du judo pour la matinée. Ils sont un peu lourds, mais les enfants veulent toujours les porter. Je leur interdit de les lancer parce que pour le coup elles peuvent faire très mal si elles atterrissent sur un pied ou un visage. Du coup je leur propose de les faire rouler avec les mains, d’avancer comme ça, ou juste de les envoyer en les faisant rouler. Evidemment cette version ci les amuse beaucoup moins, et les laisse rapidement de côté. 

Sinon j’ai toujours avec moi, le vélo, la draisienne, le tunnel, le chariot, la voiturette et le cheval à bascule. Je les promène avec moi.

Voilà, je ne sais pas si ça a pu vous aider dans la conception de votre atelier motricité. En tout cas, sachez que tout peut servir d’éléments de motricité. Si vous vous ne voyez pas comment exploiter tel ou tel élément, mettez le à dispo et les enfants vous donneront la réponse. 

 
See U !!

9 décembre, 2015 à 1:44


Laisser un commentaire