Préparation et mise en situation

Les journées de prépa s’enchaînent plus rapidement que je le souhaiterai. Déjà 4 journées dédiées à l’entrainement au concours de la fonction publique territoriale. Je sens que les choses progressent doucement. Je pensais franchement que l’écris serait une partie de plaisir, une simple formalité pour moi qui adore ce type d’exercice. J’ai très vite compris que j’étais à côté de la plaque et que le plaisir ne serait pas de la partie pour cet exercice. Parce que oui, c’est un réel exercice que de pouvoir comprendre et analyser une commande, mettre en place un plan cohérent et en lien avec cette commande, faire une lecture de plusieurs documents, relever les informations pertinentes et les hiérarchiser, faire une synthèse de tout ça dans une première partie et faire des propositions professionnelles aboutis derrière. Le temps est évidemment minime.Comptez 3h, et pas une minute de plus. C’est complexe je vous assure.

Pour rappel, je me suis inscrite via la CNFPT pour préparer mon concours. D’autres personnes peuvent s’inscrire au concours sans passer par la case prépa. Mais ma collectivité me l’a proposé et je n’ai pas refusé le coup de main.

 

 

cnfpt

 

 

L’intervenante qui nous suit tout le long de cette préparation est franchement bien, car concise et claire dans ce qu’elle avance.

Nous faisons des exercices de lecture pour apprendre à aller à l’essentiel, survoler les textes et relever les informations importantes. En plus de lire rapidement il faut pouvoir retenir ce qui a été lu. L’un ne va pas sans l’autre, et testez-vous vous verrez qu’additionner les deux n’est pas simple.

Evidemment, l’intervenante nous donne une méthodologie a appliquer à la lettre mais propose aussi des variantes pour que chacune puisse y trouver son bonheur, si je puis dire. Je pensais partager avec vous cette méthodologie, mais je vous avouerai qu’il serait bien compliqué de vous retransmettre tout ça via le blog. Je risquerai surtout de mal communiquer et ainsi vous donner de mauvaises pistes.

Je ne sais pas comment celles qui ne suivent pas la préparation au concours peuvent arriver à boucler cette première partie d’examen. L’automatisme est de lire tous les documents, bien qu’en formation EJE on nous apprend que c’est l’erreur parfaite à commettre. J’ai encore en mémoire ce que j’ai appris en formation EJE et je pense franchement que ça m’aide. Mais les personnes qui ne se sont pas exercé depuis plusieurs années, chapeau à elles de se replonger là dedans.

Je ne veux faire peur à personne, mais franchement je trouve ça compliqué. Le temps file et il n’est pas question d’hésiter, de douter, de recommencer, revenir en arrière, aller au toilette, boire un coup…non non non. Il faut être tête plongée dans les feuilles, dans sa copie, dans le sujet. J’en rajoute un peu évidemment, mais je sens que ça va être hardu.

Chaque après-midi, l’intervenante nous met en situation réelle. La semaine dernière il était question des mineurs, isolés, étrangers qui m’a valu un beau 7/20. Peut-être un clin d’œil au fait que je me tape l’intégrale de James Bond ces derniers temps. Allez savoir !! Alors oui elle nous note afin que nous puissions jauger notre évolution. Elle remplit en même temps une grille permettant de connaitre nos faiblesses et nos acquis. Nous retravaillons dessus la semaine d’après.

Pour continuer de travailler notre rapidité de lecture et de compréhension, elle nous donne quelques exercices maisons.

En parallèle je potasse (un peu) par ci par là pour comprendre au mieux ce monde qui, je l’espère, m’attend. Je lis La Gazette des communes par exemple qui est indispensable pour connaitre l’actualité qui concerne les communes, les sujets sur lesquels on risque de me questionner à l’oral et aussi comprendre ce qui se passe près de chez nous. J’ai acheté deux livres aussi dont  je vous parlerai plus tard et je visite pas mal de sites internet. Pas ceux pour adulte, ceux qui traitent de la fonction publique. Evidemment. Encore une fois je prendrai le temps de les partager avec vous lors d’un prochain post; celui-ci ne servant que de défouloir après une après-midi studieuse.

clod_00543

Je ne manquerai pas de vous faire un petit topo sur où trouver les informations utiles pour travailler le concours, dès que j’aurai un peu plus de temps et de patience. Pour le moment je vais me lancer dans une petite session sportive, car oui je suis EJE et oui je suis sportivement active. Je vous laisse découvrir mon site sportive en herbe qui vous en dira un peu plus sur moi.

See U !!

11 janvier, 2016 à 6:32


Laisser un commentaire